Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2017 4 23 /11 /novembre /2017 17:13

Les travaux annoncés pour la réfection de la Rue Saint Jacques, afin d'assurer son étanchéité, ont commencé depuis maintenant une quinzaine de jours.

Beaucoup de retard pour l'entreprise qui se voit contrainte de faire les travaux par tranches afin d'éviter des problèmes éventuels en cas de pluie.

Rappelons que la mairie a décidé que l'étanchéité se ferait en utilisant du ciment hydrofuge qui remplacer le "calada" qui ne présentait pas d'étanchéité à l'eau.

Travaux Rue Saint Jacques
Travaux Rue Saint Jacques

Partager cet article

Repost0

commentaires

bernard 10/01/2018 18:00

C'est horrible et il ne faut surtout pas poursuivre sur la partie restante de la rue St Jacques. Soyez démocratique, demandez ouvertement aux riverains et publiez clairement les résultats. Bernard

C.D.M. 10/03/2018 11:46

Juste un rappel : ces travaux sont obligatoires à cause des infiltrations dans les parties inférieures des maisons côté pair, et la justice a donné l'ordre en son temps à la mairie de procéder à une réfection.
Pour ce qui est du résultat esthétique, il faut reconnaitre que ce n'est pas joli, mais l'ancien calada tout cassé, réparé par des "tacouns" tous différents voire par des parties en béton, ce n'est pas non plus très joli.
Pour notre part nous avions souhaité en son temps une réfection à l'aide de goudron teinté et d'un écoulement central en pierres, mais la mairie a précisé que la seule solution étanche était le béton hydrofuge.
A cette époque leur avis a été demandé à tous les riverains qui ont pu être contactés. Le résultat de cette concertation doit, je suppose, être en mairie. Ça ne date pas d'hier, et certaines personnes qui n'ont pas apprécié le résultat esthétique ne se rappelaient même plus qu'elles avaient donné leur avis.
Pour information, toutes les personnes interrogées étaient à l'époque carrément pour cette solution ou acceptaient la solution dans l’intérêt .des gens qui avaient des infiltrations d'eau.
Quoi qu'il en soit, c'est la mairie qui décide en fin de parcours, en fonction de critères qui nous échappent.